La discrétion maçonnique

La discrétion maçonnique est un sujet récurrent qui a fait couler beaucoup d'encre, et pas souvent des meilleures plumes.
Ils nous a paru utile de donner quelques repères clairs et précis sur le sujet.

1°) Il n'existe aucun secret en franc-maçonnerie.

2°) Trop souvent discrétion a été confondue avec secret.

3°) Si la franc-maçonnerie est discrète, il y a des raisons historiques : organisation progressiste la franc-maçonnerie a été souvent l'objet de tracasseries, anathème, voire interdiction de la part des institutions religieuses ou d'état. Plus près de nous, lors de la création de l'état français par le régime de Vichy, la franc-maçonnerie fut interdite, ses biens furent confisqués, beaucoup de ses membres furent pourchassés, elle paya un lourd tribu aux camps de concentration. C'est dans cet historique que se fonde sa discrétion.

4°) Chaque nouvel initié promet donc de ne jamais révéler l'appartenance d'autres membres, chacun demeurant libre de révéler ou non son appartenance dans la mesure ou cette révélation ne dévoile pas d'autres francs-maçons. La franc-maçonnerie s'inscrit parfaitement dans le cadre des institutions républicaines qu'elle défend avec ardeur. Aucun acte réalisé dans le cadre des activités maçonniques n'est contraire à l'honneur et aux lois en vigueur. L'initiation révéle au profane qui désire devenir franc-maçon que le secret qu'il recherche est en lui. Il réside dans la volonté dont il fera preuve pour travailler à s'améliorer c'est ainsi qu'un véritable changement s'amorce.